Annonces mortuaires, Journal d’un confiné (25) –ambroise perrin

https://afp-ambroise-fiction-presse.com/2020/03/19/journal-dun-confine-mardi-17-mars-2020-midi-ca-commence/

Cliquez sur ‘menu’ puis en jouant avec la souris sur ‘suivi’ -sans pub ni cookies- pour lire tous les articles et ‘s’abonner’ 

Ambroise Perrin, mardi 7 avril, suite…

  • «l’action c’est la vérité, on pensera à l’après après» dit merveilleusement un toubib épuisé et philosophe. Si on cherche en contrôle continu un bon sujet pour le Bac…

 

  • le monde d’après ? Stephan Zweig a rédigé Le Monde d’Hier, hymne à une Europe pacifiée et solidaire nostalgique de l’avant guerre (celle de 14), livre qui regrettait en gros que plus rien ne puisse plus être comme avant.

 

  • quand le grand méchant virus sera terminé on fera un grand magique circus

 

  • impossible de retrouver le Gloria de Vivaldi qui est bon pour le moral, va pour les Saisons (ça s’écoute sans les entendre)

 

  • ce serait le bon moment de ressortir la platine pour les 33 tours, la collection de jeunesse d’avant confinement, les Beatles, les Stones, Pink Floyd, Deep Purple. Et en 45 tours, Rain and Tears et A Whiter Shade of Pale

 

  • le Parlement européen à Strasbourg va être transformé en centre de dépistage. Boris Johnson, journaliste bouffon, y venait au début des années 90 boire une bière dans les bureaux du service de presse.

 

  • et les belles limousines noires, plus de 100 voitures pour les déplacements des députés entre les Institutions à Bruxelles, seront prêtées aux infirmières, si j’ai bien compris le Président du PE

 

  • des caps. Des péninsules : 75 000 morts dans le monde. 10 000 dépassés en France

 

  • mon ami du Burkina Faso m’envoie une vidéo whats’app, 7 enfants morts après une vaccination anti coronavirus. Faux, après vérification auprès d’agences, rumeur infondée.

 

  • il y a encore plein de boîtes de conserve de réserve, pas trop périmées, qu’on n’a pas encore mangées, on peut encore tenir longtemps.

 

  • dans la boîte de la ponceuse, hallucination, un masque contre la poussière, bien épais ; ça date d’il y a 20 ans mais cela fera la blague… (expression qui veut dire qu’on n’en a pas d’autres, et ce n’est pas rigolo)

 

  • page 36 des DNA une attestation de déplacement dérogatoire à découper, au verso à la page 35 les annonces mortuaires

 

  • on prépare le déconfinement mais en même temps on met en place une nouvelle restriction, interdiction de faire du sport entre 10 et 19h. « On nous rétrécie » apprécie avec finesse une joggeuse à la radio

 

  • personne ne circule donc toutes les voitures sont garées, donc si tout le monde a trouvé de la place c’est que donc y’a pas de problème de stationnement et que donc le stationnement payant c’est de l’enfumage. Après, on vire Streeteo et on se débrouille tous seul dans le quartier (discussion au coin de la rue avec distances réglementaires) : oui on pense à l’après.

à suivre…

2 commentaires sur “Annonces mortuaires, Journal d’un confiné (25) –ambroise perrin

  1. « quand le grand méchant virus sera terminé on fera un grand magique circus ».
    On peut toujours rêver, mais je pencherais plutôt pour un grand tragique circus…
    Salut Ambroise
    Bonne plume à toi

    J'aime

  2. D’accord pour le grand magique circus …. et rêver fait du bien, anyway ! Le plaisir de te lire tous les jours … même tard dans la nuit -;)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s