Fumée

Fumée

AFP – Ambroise-Fiction-Presse. Le Chat du 28 rêve d’une orgie perpétuelle. 27 avril 2021 (suite de la chronique sur le confinement, tome 3)

http://editionsbourgblanc.com/content/?id=298

Les bars sont fermés Covid oblige, alors on se retrouve à la maison, apéro au balcon et discothèque au salon jusqu’à très tard chaque soir ; les voisins râlent, le syndic dit que c’est au propriétaire de régler le problème et il y a un article dans le journal rubrique locale « La vieille dame et les étudiants » : les jeunes on n’arrive plus à les tenir, raconte une voisine au journaliste qui encadre ses propos outrés, ils font la fête, des nuits entières je ne peux pas dormir. La dernière fois, c’est écrit, c’était jusqu’à 5h18 du matin, le Covid n’excuse pas tout.

Je vais maintenant vous raconter la vraie histoire de cette gentille pauvre dame qui a 85 ans et habite au troisième étage. Les trois étudiants de la collocation elle les aime bien. Ils ont de jolies copines, et ils lui font les courses quand elle ne veut pas descendre. Dimanche il l’ont invitée au café dans leur salon, elle a apporté masquée des bredele oui des bredele en avril, elle a adoré rallumer son four. Bien sûr le ménage n’était pas fait, mais ça sentait bon, un peu comme l’encensoir aux enterrements, elle connait faut pas croire. C’est leurs autres copains qui font tant de bruit, les visites la nuit. Et c’est les autres voisins qui sont les champions pour hurler, appeler la police, l’agence immobilière, l’association SOS Aide aux habitants et pourquoi pas Monsieur l’abbé de la Chapelle Saint-Erhard ?

Elle s’appelle Mathilde, comme Marthe et Mathilde, la dame du journal et elle n’a pas apprécié qu’on n’ait même pas mis son nom dans l’article. Non, surtout pas, elle n’est pas une vieille dame indigne de théâtre. Bien sûr la nuit c’est l’horreur, alors elle met des boules Quies et prend un verre de schnaps. Avant 6h du matin elle se réveille, cela vient juste d’être tranquille, elle se lève, allume son tourne-disques, elle a gardé ses 33 tours d’il y a 50 ans, et à fond, à fond, à fond, les fenêtres ouvertes, elle passe Smoke on the Water (elle était enceinte de sa troisième quand elle est allée voir Deep Purple au Wacken), et elle met deux fois le disque en surveillant la rue, et quand elle voit la voiture de police, elle arrête, et se marre quand les voisins qui ont téléphoné se font engueuler et que dans l’appart’ de la collocation tout est calme (luxe et volupté aime-t-elle ajouter), tout est calme et bien pieuté. 

Sa fille à qui elle dit tout lui a répondu maman tu as un sacré virus, le virus hard rock dans la peau.

2021-04-27 23h13 ap

2 commentaires sur “Fumée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s