Recherche

Recherche

AFP – Ambroise-Fiction-Presse. Le Chat du 28 rêve d’une orgie perpétuelle. 30 avril 2021 (suite de la chronique sur le confinement, tome 3)

http://editionsbourgblanc.com/content/?id=298

« Je me couche avec mes doutes et je me réveille avec des convictions reforgées. » Marcel ? non Ma…cron ! Depuis longtemps le Président ne se couche plus de bonheur, il répond aux journalistes régionaux : « je n’ai jamais fait de pari sur la santé et sur la sécurité de nos concitoyens ».

La lutte contre la pandémie Covid-19 est une aventure et un drame parfaitement collectif. Les 7,7 milliards de citoyens du monde sont concernés. Alors dire « je » est un exercice acrobatique. Les philosophes diront qu’il y a 7,7 milliards de « je »… Raconter les histoires de quelques je, c’est donc faire des pirouettes. Le sauve qui peut passe par une case « moi » qui est plus un réflexe de survie qu’une réponse égoïste.

Ce scientifique travaille à l’institut Pasteur, il étudie le comportement des Français, et estime que « l’envie de passer à autre chose » l’emporte sur la prudence. Pourtant le relâchement total des mesures de restriction ne serait possible que si 90 % de la population adulte était vaccinée d’ici la fin de l’été. Et donc il brandit la menace d’une quatrième vague d’ici là. Un autre scientifique parle de l’effet yo-yo. Nous ne pourrons pas éviter un rebond de l’épidémie prévient une étude destinée au conseil scientifique.

Dans les services de soins critiques les soignants ne voient pas la couleur de « l’amélioration de la situation épidémique ». Tous sont fatigués et désabusés, ils travaillent à 250 % de leurs capacités. Stéphane est un médecin qui ne voit pas le bout du tunnel ; il a un sentiment d’abandon, le ras-le-bol est général, il faudrait que les infirmières et les aides-soignantes de son service de réanimation prennent quelques jours de repos.

La moyenne d’âge des morts a baissé, elle est maintenant de 55 ans. Il apprend qu’il y a des fêtes clandestines, ce n’est pas la colère qui l’envahit mais la lassitude.

« Quand je me couche avec mes doutes je me réveille avec ma déception… » Comme le Président, le médecin est encore à la recherche d’un temps qu’il ne peut se résoudre à abandonner.

2021-04-30 16h13 ap

2 commentaires sur “Recherche

  1. Je me couche et je me réveille avec toujours la même conviction.
    Cette épreuve a été la gifle, certes très douloureuse, mais oh combien bénéfique à la maturité de l’humanité.
    Ci-après une liste des bénéfices à compléter par chaque lecteur. Ça va vous remonter le moral :
    – Adieu M. Trump et autres populistes, bonjour M. Biden
    – Conscience de l’importance du système de santé
    – Conscience du rôle des ‘petits’ boulots.
    – C’est possible de revoir le travail et le télétravail pour plus de liberté.
    – La nature reprend quelques-unes de ses droits.
    – Les villes trop peuplées ne sont pas viables, les campagnes peuvent les remplacer.
    – Consommer autrement et modestement ne nuit pas à la santé.
    – Si bien utilisés, les déficits des états peuvent y remédier aux crises
    (Quand crise = temps d’adaptation aux nouvelles technologies et mode de vie
    A vos plumes

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s