Mamies on vous aime ! Journal d’un confiné (24) –ambroise perrin

https://afp-ambroise-fiction-presse.com/2020/03/19/journal-dun-confine-mardi-17-mars-2020-midi-ca-commence/

Cliquez sur ‘menu’ puis en jouant avec la souris sur ‘suivi’ -sans pub ni cookies- pour lire tous les articles et ‘s’abonner’ 

Ambroise Perrin, lundi 6 avril, suite…

  • un chiffon à l’eau de javel passé tous les jours sur les poignées de portes et de fenêtres dans les escaliers de l’immeuble, merci voisine pour ces efficaces gestes de solidarité

 

  • l’ami hospitalisé depuis 11 jours, enfin des nouvelles : « toujours réa, intubé et coma artificiel, stationnaire, ni mieux ni pire ; inquiétant ». Attendre

 

  • l’habitude rend à banaliser le virus. Fait-on avec ?

 

  • il faut plus d’Europe, une Europe plus forte pour sortir de la crise dit Angela Merckel, toujours en quarantaine. Slogan martelé depuis plus de 20 ans par les pro-européens au Parlement européen. Boris Johnson en soin intensif

 

  • 863 décès de plus en 24h en France. La France ensoleillée, plein de promeneurs…

 

  • à Strasbourg les TGV deviennent des ambulances géantes

 

  • un papa fait auto-école dans la rue déserte, coup de frein, coup de frein ; aux fenêtres chacun est prêt à donner des conseils de conduite

 

  • sortie « légale » pour un footing, devant une maison de retraite magnifique ingéniosité d’une mamie juchée sur deux chaises empilées pour qu’on puisse la voir d’un balcon et pour dire à d’autres mamies que dehors on les aime toujours ; elles crient, c’est beau

 

  • rue Geiler le 56 est en face du 43

 

  • on les avait oubliés, un mec bourré, qui zigzague entre les clients de la marchande de journaux, « faites chier avec les masques, c’est même pas obligatoire alors, faites pas chier »

 

  • une dame à l’autre à deux mètres, «on pense qu’il a fait un petit AVC mais on ne va pas déranger maintenant l’hôpital…» ; une autre dame plus devant qui n’écoutait pas se retourne, «mais si il faut y aller tout de suite, c’est important, vous avez le droit, tout le reste continue»

 

  • le confinement permet de retrouver de vieilles connaissances qui n’ont pas vieillies, telle cette chère amie à Paris qui s’amuse d’habiter près de la Maison Ouverte où trône un panneau, « fermé temporairement »

 

  • Willem, le journaliste le plus succinct et le plus optimiste de Libération, dessin magique, un personnage confiné entre cinq livres ouverts, il lit et dit « l’horizon s’élargit » sous le titre : Enfin le temps de lire

 

  • à la radio tout semblait calme, les journalistes remplaçants « un peu maladroits » avaient remplacé pour le week-end les vieux routiers incisifs

 

  • « on est passé entre les gouttes, c’est en train de terminer ? »

 

  • le boléro en boucle d’autopromotion sur France Inter, y’en a marre (chaque musicien de Radio France dans sa cuisine ou son salon, bravo bravo)

 

  •  « les petites gens ont un cœur immense », les auditeurs ont la parole

à suivre…

6 commentaires sur “Mamies on vous aime ! Journal d’un confiné (24) –ambroise perrin

  1. Bonjour Ambroise,

    Christian Estrosi, le maire de Nice, a instauré un couvre feu à partir de 20h. Il a déclaré que nous allons tous avoir dans 8 à 10 jours des masques en tissu.
    Je t’embrasse.

    Michèle

    Envoyé de mon iPhone

    J'aime

  2. le coronavirus 19 n’est pas une bactérie. pas besoin donc d’eau de javel pour l’exterminer

    ce n’est qu’une molécule, protégée par un fine pellicule de lipides, que du savon de marseille suffit à dissoudre pour le neutraliser. même le gel est superfétatatoire

    les mamies sont des abrutties, ça ne changera jaméh

    J'aime

  3. merci de cette information scientifique, quant aux Mamies, non, elles sont sublimes, en respectant les règles elles se remontent le moral, je trouve cela très émouvant ! Dans la rue, grimper sur deux chaises pour vaincre autant le qu’en dira-t-on que l’équilibre pour faire un coucou bienfaisant à une vieille dame qui se morfond, c’est un petit geste d’un coeur immense ! Je ne sais pas si votre pseudo est inspiré par Camus, qui a évoqué cet empereur monstrueux qui se complaisait dans un monde sans liberté et sans espoir… cordialement, ambroise

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s