Allo, AZ ?

Le Chat du 28 rêve d’une orgie perpétuelle

Allo, AZ ?

AFP – Ambroise-Fiction-Presse. Le Chat du 28 rêve d’une orgie perpétuelle. 7 avril 2021

C’est un annuaire téléphonique, les pages blanches Bas-Rhin, daté novembre 2018 – 2019. L’ultime à avoir été imprimé sur papier. Appeler le premier et le dernier numéro de l’ordre alphabétique de la Ville de Strasbourg. Des noms sur 3 colonnes, du bas de la page 624 au milieu de la page 851, avec à peu près 138 numéros par colonne soit 414 noms par page. À Strasbourg 93 978 téléphones dans l’annuaire, ça fait beaucoup. Presque un acrostiche où l’alpha et l’oméga défilent pour raconter une histoire. 

Les annuaires imprimés apparaîtront comme l’une des rares traces miséricordieuses permettant à nos lointains enfants, quand ils seront grands et bienveillants, de se souvenir de nous. Si Patrick Modiano habitait Strasbourg, il se glisserait page 774 tout en haut de la colonne du milieu entre Modestou et Modica. Dans Dora Bruder l’écrivain part à la quête d’une jeune fille de 15 ans, 1m55, visage ovale, chaussure sport marron. Il retrouve des photos, des documents administratifs et un annuaire téléphonique pour reconstituer un puzzle dont on n’est pas certain que toutes les pièces existent. Il a obtenu le Prix Nobel de littérature pour cet art de la mémoire avec lequel il évoque les destinées humaines les plus insaisissables. Page 791 de l’annuaire pythonisse il y a exactement 39 Perrin. Le jour où les annuaires électroniques ‘buggueront’, que les serveurs brûleront, qu’un satellite infecté effacera nos historiques et que nos disques durs supprimeront toutes les photos de nos empreintes sur terre, nos vies virtuelles se déconnecteront, nous n’existerons plus. 

En attendant nous mourrons du Covid. Après le ça recommence du 28 octobre au 24 novembre 2020 qui faisait suite au ça commence du 17 mars au 11 mai 2020, voilà, troisième confinement, et ça repart, à partir du lundi 5 avril 2021. Couvre-feu à 19h, interdiction de s’éloigner à plus de 10 km de chez soi et attente tragiquement folklorique pour pouvoir se faire vacciner.

Rien n’est comme avant. L’avant de maintenant c’était il y a un an, quel anniversaire. On restait bloqué à la maison, on se signait soi-même des attestations pour s’autoriser à aller chercher à manger, on applaudissait à 20h les soignants. Les journaux racontaient la mort, à l’hôpital et dans les EHPADs. Des cercueils privés d’adieux attendaient l’incinération stockés dans les entrepôts réfrigérés de Rungis. Aujourd’hui on a oublié cet abasourdissement. On s’adapte comme on peut et surtout on en a marre.

Le chat du 28 prend le soleil racontait au jour le jour les petits riens anecdotiques entre la clinique de l’orangerie et la queue devant la boulangerie. Le chat du 28 veut pas mourir s’est enfoncé dans l’intraitable mélancolie, les angoisses traîtresses, les désespoirs embrigadés et la jubilation de la déchéance. Encore une suite, donc : raconter des histoires.

Au soleil il attendait que cela se passe. Ensuite il s’appliqua à ne pas mourir. Maintenant le chat du 28 affirme, comme Flaubert épuisé par cinq années de rédaction de Madame Bovary, comme Vargas Llosa réfléchissant à l’art d’être écrivain, que « le seul moyen de supporter l’existence, c’est de s’étourdir dans la littérature comme dans une orgie perpétuelle. Le vin de l’Art cause une longue ivresse et il est inépuisable. C’est de penser à soi qui rend malheureux » écrivit Gustave à Mademoiselle Leroyer de Chantepie le 4 septembre 1858. Le Chat du 28 rêve d’une Orgie perpétuelle. J’appelle.

AA Majxxx : ce numéro ne peut être obtenu, vérifiez…

AACHxxx Mohaxxx : nos bureaux sont fermés, laissez un message…

AACHxxx Nawxxx : pas de réponse…

AADMxxx Drifxxx : allo ? une voix très sympathique ; – bonsoir Madame… j’écris une histoire sur Strasbourg et le Covid… -excusez-moi je ne comprends pas excusez-moi… – vous êtes au tout début de l’annuaire alors… – excusez-moi… – vous parlez … ? – non, non moi je parle arabe… – un peu le français aussi ? – oui mais je ne suis pas malade, mon mari et moi on ne sort pas, on reste à la maison, pas sortir, excusez-moi… mais bien-sûr, merci madame, au revoir… – au revoir…

J’essaye le numéro suivant ?

AADMxxx AHMxxx : allô c’est pour une commande ? – Non, je m’appelle… Et j’écris… Si vous avez deux ou trois minutes… – Mais bien sûr ! – Vous avez un restaurant ? Oui, le Sushi Aos ! Vous êtes peut-être japonais ? Il rigole, le courant passe bien, Aos c’est House. – On fait le maximum pour respecter. À l’intérieur pas possible. Alors on fait des livraisons. J’apprends que les commandes commencent à 20 € et que depuis le Covid les bons pourboires ne sont plus liés au quartier. Ça dépend vraiment des gens. Cet hiver j’ai pu rentrer en Martinique, mon frère y est resté, maintenant beaucoup de gens y sont malades, ce sont des vacanciers qui ont amené le virus.

Je passe à Z

ZYExxx Basxxx : répondeur…

ZYBOWxxxxx Katarzxxxxx : allo ? … vous êtes à la fin de l’annuaire… raconter une histoire… 

oui jouer avec le hasard… – avec plaisir, mais je dois coucher les enfants… – bien, alors je peux vous dire dobranoc ? – ah , ah ? dobranoc … c’est très intéressant votre histoire, vous écrivez des livres ? – oui, déjà sur la princesse de Wissembourg, Maria Leszczynska…  – oui la Reine de France, Louis XV, mais je dois coucher les enfants… 

2021-04-07 21h13 ap

3 commentaires sur “Allo, AZ ?

  1. AZ, vous m’avez appelée avec un message bizarre sur le répondeur, vous parliez de chat et d’orgie perpétuelle… c’est ça ? Je comprends pas, moi, j’ai pas de chat et l’orgie perpétuelle je n’en parle pas comme ça au téléphone … mais vous m’amusez … alors rappelez-moi jusqu’à ce que je décroche ! Bonne nuit

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s