L’imagination en garde à vue, Journal d’un reconfiné (19) –ambroise perrin

https://afp-ambroise-fiction-presse.com/2020/11/15/des-loups-dans-la-steppe-journal-dun-reconfine-18-ambroise-perrin/

Ambroise Perrin, dimanche 15 novembre 2020

L’imagination c’est parfois l’asthénie du désespoir. On imagine que tout est comme avant à plus de 300 dans un loft de 300 m² pour faire la fête jusqu’à ce que la police débarque et mette les organisateurs en garde à vue. On imagine pouvoir se rencontrer sans masques, danser, draguer, se moquer de la société. On imagine que l’on ne va pas transmettre le virus aux autres en rentrant chez soi. Quelle tristesse ! Alors que l’imagination c’est une puissance de création, c’est la puissance « reine ».

Reconfinés, sommes-nous complétement désenchantés ? Ah, l’imagination, made in mai 68… la jeunesse qui s’est enfermée hier à deux heures du matin pour une soirée clandestine imagine être créative en méprisant les règles sanitaires. Baignée dans les vagues monotones des smartphones, leur adolescence n’a pas eu le temps d’avoir de l’imagination, coincée dans le pragmatisme des lycées qui préparent à un métier. Les professeurs d’utopie ne sont plus au rendez-vous. Quand dans un souci de simple cohérence un prof partage les valeurs de l’Histoire et de la République, il risque sa tête. Parler de l’imagination, c’est chercher à cerner une faculté ambivalente nécessaire et dangereuse à la fois, c’est savoir suspendre son acquiescement à ce qui ne nous convainc pas entièrement.

Les consignes de reconfinement contre la pandémie Covid 19 ne sont pas prépondérantes ? A l’heure de toutes les théories de complot, Hold-up et compagnie, «la recherche de la vérité» est un argument, réfléchi ou non. Mais «celui qui court vite sur la mauvaise route arrive moins rapidement au but que celui qui boîte sur le bon chemin». Choisir de braver les consignes sanitaires, une question de morale ? La célèbre formule de Malebranche, « la morale démontrée et expliquée par principe est à la connaissance de l’homme ce qu’est la connaissance des lignes courbes à celle des lignes droites » ne rejette pas le pouvoir de l’imagination.

L’imagination joue un rôle important dans la constitution de la pensée rationnelle, explique le philosophe. Elle permet de distinguer l’obscur ou le faux, elle nous aide à être plus attentif. Alors comment comprendre que l’on prenne tant de risques de contagion? Quelle idée ? L’imagination, la mémoire et les habitudes sont liées par les règles de la répétition dont dépend un principe fondamental, celui de l’imitation. Pauvre dévoiement de l’imagination, vouloir être différents… comme les autres.

2 commentaires sur “L’imagination en garde à vue, Journal d’un reconfiné (19) –ambroise perrin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s