1000€, Journal d’un confiné (20) –ambroise perrin

https://afp-ambroise-fiction-presse.com/2020/03/19/journal-dun-confine-mardi-17-mars-2020-midi-ca-commence/

Cliquez sur ‘menu’ puis sur ‘suivi’ -sans pub ni cookies- pour lire tous les articles et ‘s’abonner’ 

Ambroise Perrin, mardi 31 mars, suite…

  • Chacun chez soi ce n’est pas chacun pour soi, joli slogan

 

  • On est tout seul mais on pense aux autres

 

  • Le rendez-vous de 20h c’était le JT, tous les soirs les applaudissements à la place du rituel télévisé

 

  • Marcher au milieu de la rue : magnifique façade en grès rouge à l’angle de la rue Geiler et la rue de Reims, jamais vue avant

 

  • Démarchage téléphonique, j’ai gagné ! 10% de réduction en souscrivant de suite à l’assurance maladie xyz… si je vais à l’hôpital à cause du virus ? oui monsieur quelle est votre date de naissance ? La prochaine fois je profère des insultes avant d’annoncer que je raccroche

 

  • Un mot dans la boîte aux lettres, je résume : la Porsche noire c’est moi, c’est une II 3.0 SE Hybrid Platinium Tiptronic, j’adore les bagnoles, votre blog me fait rire, invitation à faire un tour quand le confinement sera fini

 

  • Retard à l’allumage l’Europe, chaque Etat prend ses propres mesures, mais maintenant c’est fini précise la journaliste à Bruxelles, la solidarité inter-Etat se met bien en place

 

  • 1000 euros défiscalisés pour « récompenser » ceux qui sont au front : récompenser, malheureux vocable pour ceux qui s’engagent avec leur sens des valeurs humaines, l’esprit de dévouement, la conscience aiguë du devoir. MERCI à eux !

 

  • Ambroise, un autre, Paré, le chirurgien qui accompagne le roi Charles IX en cortège à Lyon le 13 juin 1564. La peste fait rage, on meurt dans les rues, les morts et les agonisants sont entassés ensemble, les fossoyeurs, un clou de girofle protecteur dans la bouche et de jaune vêtu jettent les cadavres dans le Rhône. Catherine de Médicis demandera à Ambroise Paré le récit de ce voyage, la détresse absolue des malades, la ville totalement abandonnée par les magistrats et les apothicaires. Aucune conscience aiguë de leur devoir écrit-il !

 

  • Ce livre, Ambroise Paré la Main Savante, de Jean-Michel Delacomptée, évoque la stupide recherche d’un bouc émissaire, à l’époque l’ire de Dieu. Aujourd’hui le bouc c’est en boucle la faillite du pouvoir. La peste, c’était le chaos. Le coronavirus de 2020, c’est la solennité de l’engagement de l’Etat

 

  • Plein de poissons d’avril sur les réseaux, celui là, des sardines dans une boîte : « cette fois c’est vrai on pourra sortir dans 15 jours ? ». Le premier ministre a annoncé ce soir que la fin du confinement ne se fera que par étapes, chers voisins de balcon !

à suivre…

Un commentaire sur “1000€, Journal d’un confiné (20) –ambroise perrin

  1. Je viens de lire toutes tes publications depuis le début ! un certain nombre justes découvertes maintenant Je suis abonnée mais pas de signal par mail, alors il faut visiter ton blog régulièrement ! « restons curieux » est donc le message ? reçu 5 sur 5 !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s