Arc-en-ciel, Journal d’un confiné (47) -ambroise perrin

https://afp-ambroise-fiction-presse.com/2020/03/19/journal-dun-confine-mardi-17-mars-2020-midi-ca-commence/

Cliquez sur ‘suivi’ en bas à droite -sans pub ni cookies- pour lire tous les épisodes

Ambroise Perrin, mercredi 29 avril, suite…

  • la France en vert et rouge à l’endroit et à l’envers, le vert maire et les maires rouges, D’r Herr Maire l’Alsace rouge couleur Vermeer, faut que ça bouge. Le blanc c’est la superposition optique des 7 couleurs de l’arc-en-ciel, mais ce n’est pas transparent

 

  • une photo sans masque dans les DNA ? Photo d’archive

 

  • manif du 1ermai à Strasbourg, les militants annoncent défiler sur les réseaux sociaux pour envahir les boîtes mail. Anti virus ordi?

 

  • leçon : trop d’insouciance ça repart, trop de prudence on s’enfonce, notre ligne d’horizon pour le 11 mai c’est… Définition : horizon, ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l’on s‘en approche

 

  • si vous picolez trop, cave vide pour cause de covid

 

  • débattre de notre avenir c’est la démocratie, mais il n’y aura pas de vote car ça n’apporterait rien de plus ! A la radio, authentique ! Le virus du n’importe quoi vraiment violent

 

  • l’angoisse de la contamination des premiers jours on l’a intégrée mais l’angoisse du déconfinement, de la rentrée des classes, du chômage et des libertés perdues, là il y a du nouveau

 

  • grande avancée au plus haut niveau dans l’affaire du masque, une annonce décisionnelle solennelle officielle additionnelle, la mise sous enveloppe à la Poste !

 

  • aux Etats-Unis, Apocalypse now, le coronavirus a déjà fait plus de morts que la guerre du Viet-Nam, Voyage au bout de l’enfer. Trump mijote dans son jus de javel, il veut toujours construire un mur anti virus chinois, et ne rencontre plus la presse qui lui fait perdre son temps, sic.

 

  • dans les centres anti poison américains on dit que l’eau de javel est plus dangereuse que les armes à feu

 

  • vingt mille lieues sous les mers, l’humanité menacée par un monstre marin, c’est le capitaine Nemo détrôné et isolé dans la profondeur des océans. En le confinant dans son sous-marin Jules Verne le fait vivre masqué, souverain et sans contrainte. Et propager la peur, c’est assouvir une vengeance.

à suivre…

2 commentaires sur “Arc-en-ciel, Journal d’un confiné (47) -ambroise perrin

    1. oui, les chiffres, quand ils sont fiables, nous ramènent à une réalité différente de celle de nos interrogations, mais la mort n’est pas qu’une question de statistiques… si le coronavirus suscite autant de films qui interrogent, précisement, la société américaine comme l’a faite la guerre du Viet Nam, la formidable pertinence de la culture américaine effacera les frasques javélisées de Trump dans la mémoire culturelle mondiale

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s