Lire c’est vivre, Journal d’un confiné (32) -ambroise perrin

https://afp-ambroise-fiction-presse.com/2020/03/19/journal-dun-confine-mardi-17-mars-2020-midi-ca-commence/

Cliquez sur ‘menu’ puis en jouant avec la souris sur l’onglet bleu ‘suivi’ en bas à droite -sans pub ni cookies- pour lire tous les articles et ‘s’abonner’ 

Ambroise Perrin, mardi 14 avril, suite…

  • 36,7 millions de spectateurs pour le Mondial virus, et c’est Macron qui marque, il bat la finale foot de 2018, que 22,3 millions

 

  • donc une date qui n’est ni reportée ni annulée mais en avance, c’est Noël le lundi 11 mai

 

  • tract d’un camarade facétieux mais toujours militant : c’est où et à quelle heure la manif du 11 mai ?

 

  • 11 mai encore, attention à une autre pénurie, les batteries pour les voitures immobiles depuis 2 mois

 

  • en raison du confinement, interdit de déménager, les divorces repoussés, le 11 mai elle dira peut-être que finalement il n’est pas si mal ce mec !

 

  • un grand chef étoilé fait sa pub à la radio, il prépare très gentiment 600 repas pour nos chers aînés en Ehpad ; au menu du confit (nez de canard)

 

  • un monsieur s’excuse une gamine dans les bras et double la longue file pour acheter une cartouche de cigarettes, un autre client  demande c’est où qu’on peut louer un gosse ?

 

  • un patron automobile, lui, a trouvé des masques et du gel pour attirer en toute confiance et obligatoirement ses salariés à l’usine, et respecter l’impératif (de première nécessité) du lancement « de notre nouveau modèle »

 

  • le papier pour les fesses est depuis le début un produit de grande nécessité, le papier pour les livres lui est désormais sanctionné ; vraiment interdit de vendre des bouquins (objets futiles) en ligne ?

à suivre…

2 commentaires sur “Lire c’est vivre, Journal d’un confiné (32) -ambroise perrin

  1. En raison de la pénurie de papier/fesses, le livre ne pourrait-il devenir un article de première nécessité ? Il conviendrait de missionner un cabinet d’avocats sur cette problématique …
    Plus tristement, que les fournitures informatiques soient de première nécessité mais pas les livres, en dit long sur le XXIème siècle … Aux livres qui ouvrent l’esprit, on préfère les smartphones qui les ferment … Dormez braves gens, ne vous fatiguez pas à réfléchir : quel que soit votre question, votre smartphone a une « appli » pour y répondre …

    Aimé par 1 personne

  2. Remarque très pertinente, ce qui chagrine, c’est qu’il semble aller comme une évidence que livres et jeux vidéo soient dans le même sac, pareillement condamnés… en Italie, les librairies ouvrent à nouveau ! le problème chez Amazon c’est que l’entreprise paye mal et protège peu son personnel et échappe insidieusement aux impôts… le problème ce n’est pas la vente des livres ! Et pour préserver les libraires, Amazon pourrait se spécialiser dans les livres introuvables, parce que paru il y a plus de deux ans par exemple ou ceux de très petits tirages, que les libraires indépendants ne peuvent jamais proposer…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s